Agriculteurs : quelques chiffres

La Saône et Loire, Bourgogne du sud, est considérée comme la grande prairie de France c’est à dire où l’élevage est dominant. En 10 ans (2000 à 2010), 3000 fermes ont disparu ce qui a pour conséquence une désertification de notre campagne, la raréfaction de l’emploi au profit d’agriculteurs qui concentrent terres et bêtes, tout le contraire de ce qu’il faudrait. Le coût des mises aux normes, le cours des viandes sont les raisons de ce déclin car l’agriculteur ne vit plus de son travail mais des subventions. Or pour toucher des subventions, mieux vaut avoir le plus de terres et de têtes de bétail.

Moins de 2% de la surface agricole du département est consacrée au bio ! La France accuse un grand retard sur le bio que nous compensons par des importations alors que nous pourrions revitaliser notre agriculture en réformant les règles de subventions, en favorisant les petites exploitations qui offrent de l’emploi et en développant le bio pour préserver la terre et les écosystèmes.

Nous avons du pain sur la planche !

0

Your Cart