La réforme de la politique agricole européenne

la réforme de la politique agricole commune vient d’être votée et nous engage jusqu’en 2020. Et là, quelle déception ! Encore une occasion ratée au nom du consensus européen. Il faudra attendre 2021 pour des aides allouées aux agriculteurs soucieux de l’environnement.
Rien ne les encouragera à travailler autrement alors que nous pouvons produire autant en étant en bio et que la France accuse un retard énorme sur ce sujet. 3 % des terres sont en bio en France d’où la rareté des produits bio français et leur cherté. On va donc continuer à subventionner les gros, c’est à dire ceux qui ont le plus d’animaux ou de terres et une agriculture spécialisée, ce qui est très mauvais pour l’environnement.
Seule bonne nouvelle, les 50 premiers hectares d’une exploitation auront une aide majorée et cela permettra peut-être de maintenir des petites exploitations et de l’emploi à la campagne.
Il revient donc aux consommateurs d’encourager économiquement les agriculteurs bio par leurs achats en circuit le plus court possible. On se sent un peu seuls !
0

Your Cart