La certification bio

Pour un éleveur ou agriculteur, passer au bio est une démarche difficile et longue. Difficile car il faut remettre à plat tout ce qu’il a appris, réapprendre la terre, s’adapter, accompagner la nature plutôt que de la contraindre. Longue car une certification dure 3 ans. On est en conversion bio durant toute cette période. L’agriculteur devra dès le début cultiver, alimenter et soigner en produits biodégradables, compost bio, graines et fourrages bio et laisser ses terres se nettoyer. Pour les animaux, la mère devra être nourrie en bio et ce n’est qu’au terme des 3 ans que ses enfants seront bio. Un vrai parcours de combattant car pendant ce temps, tout coûte plus cher mais l’agriculteur n’a pas le droit de se prévaloir de sa conversion et vendre plus cher. Le certificateur (Nature et Progrès, Qualité France, Ecocert, entre autres) accompagne cette démarche en vérifiant tous les ans, le cheptel, les terres, les factures d’achat et les soins vétérinaires. Pour les viticulteurs, les mêmes 3 ans sont nécessaires et ce n’est que la 4ème récolte de raisin qui est bio. Un vrai parcours du combattant !

0

Your Cart