Statistiques bio

Une bonne nouvelle : si moins de 50% des français consommaient du bio en 2013, nous sommes 62 % en 2014. Le bio est passé de l’achat occasionnel à habituel, selon l’agence bio. la surface des terres cultivées en bio a augmenté de 4% en 2014 soit 1.1 million d’hectares.
Même si l’état, par les régions, a baissé les aides à la conversion et essaie de supprimer celles au maintien de l’agriculture bio et que le principe du pollueur/payeur n’est pas à l’ordre du jour en ayant de nouveau repoussé à 2025 les objectifs de développement durable que les agriculteurs conventionnels n’ont pas réussi à atteindre cette année, la poussée du bio est aujourd’hui inexorable et irréversible grâce aux consommateurs.
0

Your Cart